En cours

MOE complète

 

objet de l’opération

maître d’ouvrage

mandataire

équipe

coût des travaux

 

 

 

HOTEL DE POLICE  

Tourcoing (59)

 

construction d’un Hôtel de Police sur une friche industrielle

Ministère de la Défense - SGAP de Lille

Ameller & Dubois associés

AClaude paysagiste / SIBEO / ORFEA

5,6 M€

 

 

 

 

Le site

Celui de l’ancienne usine de Teinturerie des Francs, au coeur du quartier Belencontre en cours de transformation.

C’est un projet global qui regroupe un hôtel de police nationale et un hôtel de police municipale, structurant ainsi les multiples entités qui étaient disséminées sur la ville. L’imposante cheminée de l’usine a été conservée et sert de point de repère à ce nouveau « pôle de sécurité » .

Aujourd’hui encore, le mur de l’ancien bâtiment, le long de la rue du Repos, renferme la parcelle et le protége des regards extérieurs. 

L’implantation nord-ouest du bâtiment, face au Parc Clémenceau, permet une protection aux vents dominants et un bon ensoleillement des espaces verts.

Le projet s’inscrit dans la pente naturelle du site minimisant ainsi les terrassements. Une noue a été aménagée afin de favoriser l’infiltration des eaux de pluie de ce terrain argileux quasi imperméable et à nappe phréatique affleurante.

Dans une démarche bioclimatique, 30 % de la surface ont été aménagés en espaces paysagers. Les variétés ont été choisies pour leur rusticité, leur grande facilité d’entretien et pour leur association & dynamique végétales. Elles sont régionales (respectant la liste des essences recommandées par la Ville) et non allergènes. Plus d’une vingtaine d’arbres dont une collection d’Acers choisis pour leur impact saisonnier, font écho au parc remarquable situé juste en face, représentant ainsi 1 arbre tige pour 4 places de parking.

 

Le Patio

Il s’agit d’un jardin zen entièrement minéral et sans entretien, pensé comme un jardin sec japonais sans plante.

Ce patio « atrium » de 40m2 est toute hauteur et à ciel ouvert. C’est un véritable puits de lumière et un repère à tous les étages.

Au r+1, il est de plain-pied avec la zone dédiée au public accompagné et au r+2, il est en position centrale du plateau des bureaux .

Il a été conçu suivant les traditions avec 5 rochers (gros blocs d’ardoise naturelle sélectionnés en carrière et placés dans les règles du « karesansui »), avec de la brique pilée (comme sable), et des pétales d’ardoise (comme graviers). 

On y trouve également de longs échalas d’ardoise couchés qui constituent un sol ondulant perméable… à l’image d’un jardin.

© armelle CLAUDE paysagistes - nov. 2020